506 727-4749

Éloge du chiac, l'original, et part 2 aux Rendez-vous de l'ONF à Caraquet

Publié le : 9 mars 2010

( Caraquet, 9 mars 2010; 14 h 31) Parlé au sud-est du Nouveau-Brunswick, le chiac est intimement lié à l’identité acadienne. Les Rendez-vous de l’ONF en Acadie proposent deux films qui ont tenté de dresser le portrait du phénomène : Éloge du chiac de Michel Brault (1969, 27 min) et Éloge du chiac – part 2 de Marie Cadieux (2009, 77 min). Les projections auront lieu le mardi 16 mars à Caraquet, le mercredi 17 mars à Bouctouche et Kedgwick et le jeudi 18 mars à Edmundston et Moncton. Les projections commencent à 19 h et l’entrée est libre.
Éloge du chiac – part 2

Éloge du chiac et Éloge du chiac – part 2
Réalisé sous forme de conversations entre une jeune institutrice et ses élèves dans une école française de Moncton, le film de Michel Brault montre les difficultés que rencontrent alors les francophones pour sauvegarder leur langue dans une société où l’anglais prime depuis des siècles.

Quarante ans après le documentaire de Michel Brault, le débat sur la question de la langue demeure brûlant d’actualité. La cinéaste Marie Cadieux rend hommage au film de Brault en reprenant le fil de la discussion enflammée qui se déroulait entre une enseignante et les jeunes élèves de l’école Beauséjour, seule école publique francophone de Moncton en 1968.

En parallèle, le film propose de découvrir les points de vue de jeunes d’aujourd’hui. En réponse à la discussion de 1968, des élèves francophones qui fréquentent l’école l’Odyssée de Moncton rebondissent avec finesse sur la question de leur rapport à la langue. Fiers, eux aussi, de parler le chiac, ils se montrent néanmoins conscients de l’importance de conserver et d’améliorer leur français s’ils veulent réussir. Entrecoupé d’animation d’Acadieman, le film fait rire, grincer des dents, mais surtout réfléchir.

À propos de la réalisatrice
Originaire du Nouveau-Brunswick, Marie Cadieux réalise des documentaires et écrit des séries télévisées, du théâtre, des nouvelles, ainsi que de la poésie. En tant que cinéaste, elle a notamment signé deux films sur le traitement réservé aux femmes condamnées par la justice canadienne : À double tour, qui a reçu une nomination aux prix Gémeaux en 1993, et Sentence Vie, sorti sur les écrans en 2003. Scénariste et réalisatrice dans le cadre de la série À la recherche de l’homme invisible, elle a également scénarisé et coréalisé Le matois ou l’effet Laurie Henri et coréalisé, avec Jean-Marc Larivière, Le dernier des Franco-Ontariens, toutes des œuvres qui traitent de la question de l’identité. Son film Éloge du chiac – part 2 a été présenté en première mondiale au Festival des Films du Monde de Montréal et au Festival international du cinéma francophone en Acadie en 2009.


Éloge du chiac

Dans une salle près de chez vous
Ces soirées de cinéma ont lieu à la Galerie des artistes de Bouctouche (5, boul. Irving), dans le foyer du Centre culturel de Caraquet (220, boul. Saint-Pierre Ouest), à la Bibliothèque publique Mgr-W.-J.-Conway d’Edmundston (33, rue Irène), à la Bibliothèque publique de Kedgwick (116, rue Notre-Dame) et à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard de l’Université de Moncton.

Pour obtenir plus de détails sur les films au programme et pour s’abonner aux bulletins électroniques de l’ONF composez le 1-800-267-7710 ou visitez le .

L'ONF en bref
À titre de producteur et de distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles, l’ONF crée des documentaires à caractère social, des animations d’auteur, de la fiction alternative et du contenu numérique, qui présentent au monde un point de vue authentiquement canadien. L’ONF enrichit le vocabulaire du cinéma du 21e siècle et repousse les limites de la forme et du contenu avec des projets de cinéma communautaire, des productions multiplateformes, des programmes destinés aux cinéastes de la relève, des œuvres d’animation stéréoscopique, et plus encore. Il collabore avec des cinéastes et des coproducteurs créatifs de toutes les régions du Canada, avec diverses communautés ethnoculturelles et autochtones, et avec des partenaires du monde entier. Depuis sa fondation en 1939, l’ONF a créé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. En 2009, le film Voisins/Neighbours, de Norman McLaren, grand pionnier de l’animation de l’ONF, a été inscrit au Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO. Son application pour iPhone a eu un grand retentissement et est devenue l’un des logiciels les plus téléchargés. Rendez-vous sur , lequel propose plus de 1400 productions en ligne… à visionner maintenant.