Une réunion pour mettre les pendules à l'heure

Publié le : 20 octobre 2010

( Lamèque, 20 octobre 2010; 22 h 25) Le comité de gestion de l’Arena des Îles à Lamèque conviait la presse en début de soirée pour faire le point sur la suite des événements après l’explosion du 14 mai dernier à l’arena.

Pendant plusieurs minutes le porte-parole du comité de gestion, le directeur Dave Brown, résumait la situation de l’arena depuis les premières années jusqu’à aujourd’hui.


Dans la salle plusieurs bénévoles de la première heure et ceux qui sont aujourd’hui actifs aujourd’hui écoutaient attentivement.

Tous les aspects de la situation furent passé au peigne fin. L’explosion a le fruit d’un hasard inouï. C’est confirmé, la fuite de gaz n’est pas une négligence, les employés ayant suivis parfaitement les consignes de sécurité. L’enquête semble prouver qu’une fuite très rapide d’une bonbonne et l’étincelle qui s’est produit aurait eu l’effet qu’on connaît.

Depuis, tous les événements se sont bousculés. Il y avait plusieurs réservations pour utiliser l’arena durant l’été et tous ces revenus sont perdus pour l’arena, tout comme la communauté devait apprendre à vivre avec l’absence de l’arena. Toute la région prenait conscience de l’importance de cet infrastructure.

Les résidents de la ville mais aussi ceux des DSL et du village de Ste-Marie-St-Raphaël mesuraient l’effet de ne pas avoir la possibilité d’utiliser ce grand édifice si utile à tous.

Le comité de gestion de l’Arena des Îles prenait aussi le coup d’avoir toutes ces responsabilités sans pouvoir profiter de revenus ni même d’avoir la possibilité d’exiger d’aide des voisins.

Il va sans dire que les voisins aussi faisaient se cheminement et tout le monde commence à comprendre que c’est ensemble qu’il faut supporter l’arena. D’ailleurs le comité de gestion faisait à la fin de l’été une tournée pour rencontrer les représentants des DSL pour échanger avec eux sur la problématique du financement de l’arena.

Dave Brown, annonçait que dans une première phase des travaux urgents seront entrepris pour permettre de sécuriser les lieux et assurer une réouverture d’ici la fin du mois de novembre.

À plusieurs reprises durant la réunion publique le directeur de l’Arena des Îles répéta qu’il fallait la nommer ainsi, que c’était important de toujours préciser que c’est l’Arena des Îles à Lamèque.