600 postes seraient abolis à Service Canada

Publié le : 21 octobre 2010

ENGLISH FOLLOWS

( Charlo, 21 octobre 2010; 11h22)  Le député de Madawaska-Restigouche, Jean-Claude D’Amours, demande à Service Canada de revenir sur sa décision de supprimer 600 emplois.
 
Le député a effectivement appris que Service Canada compte supprimer 600 emplois et ce, dès janvier prochain. Les coupes ont pour but de permettre à Service Canada de rééquilibrer son budget.
 
Le porte-parole de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences a déclaré que les postes abolis proviendront tous du service de traitement des demandes d’assurance-emploi.
 


« Il est inacceptable que Service Canada autorise une si grande perte d’emploi », déclare Jean-Claude D’Amours. « Les statistiques démontrent qu’encore trop de gens ont recours à l’assurance-emploi. Non seulement le gouvernement conservateur supprime de nouveaux emplois, il diminue aussi le nombre de postes de traitement. Ainsi, les gens qui font application pour obtenir des prestations d’assurance-emploi devront attendre encore plus longtemps avant d’avoir une confirmation ».
 
Le député de Madawaska-Restigouche mentionne qu’il n’est pas déterminé si les postes supprimés seront des coupes ou des non-renouvellements de contrats. «  Service Canada n’indique pas si les gens qui perdront leur emploi sont des employés permanents ou des employés contractuels. Cependant, dans un cas comme dans l’autre, une personne de plus se retrouvera sans emploi et c’est cette réalité que je trouve inacceptable. C’est pourquoi je demande à la ministre Finley de revenir sur sa décision de supprimer 600 emplois dès janvier 2011 », conclut-il.



Service Canada to out 600 jobs
 
( Charlo, October 21, 2010; 11h22)  Jean-Claude D’Amours, MP for Madawaska–Restigouche, is calling on Service Canada to revisit its decision to cut 600 jobs.
 
D’Amours learned that Service Canada plans to cut 600 jobs, starting in January 2011, in a bid to balance its budget.
 
The spokesperson for the Minister of Human Resources and Skills Development Canada said that the people who will lose their jobs all handle EI claims.
 
“It is unacceptable for Service Canada to authorize slashing such a huge number of jobs,” said D’Amours. “Statistics show that too many people are still relying on EI. The Conservative government is not only eliminating more jobs, but also reducing the number of positions that process EI claims. This means that people who apply to receive EI benefits will have to wait even longer before they receive their confirmation.”
 
D’Amours noted that it is not clear whether permanent jobs will be cut or whether contracts will simply not be renewed. “Service Canada has not indicated whether the people who will be losing their jobs will be permanent employees or term employees,” he said. “However, in both cases, people will be newly unemployed, and that is what I find unacceptable. That is why I am calling on Minister Finley to revisit her decision to cut 600 jobs in January 2011.”