Journée des aînés 2006

Publié le : 26 septembre 2008




Depuis 25 ans a lieu, à chaque année, une journée des aînés dans différentes paroisses de la zone Péninsule (26 clubs de l’âge d’or).

Cette année, la Journée des aînés a eu lieu le lundi 12 juin dernier à Shippagan.  

La journée a débuté à l’UMCS avec trois conférences.  Soeur Huberte Légère nous parla de spiritualité et d’humanité, Alban Landry avait comme sujet « Comment vieillir sans devenir vieux » et André Morais, lui, nous parla du respect des personnes âgées.  Trois magnifiques conférences très appréciées par les 200 personnes présentes.  

En fin d’après-midi avait lieu, à l’église St-Jérôme de Shippagan, une messe célébrée par l’évêque du Diocèse, Mgr Valéry Vienneau  accompagné  du curé, Père Pinet, et de Mgr Donat Robichaud.  La messe était animée par la chorale « Le choeur du Vieux Moulin » sous la direction de Gaby Mazerolle et Daniel Duguay à l’orgue.

Pour clôturer cette journée, un magnifique banquet avait lieu au Club de l’âge d’or de Shippagan. Plusieurs présentations ont été faites pour souligner le 25e anniversaire.  La Fédération était représenté par Robéa Cormier, secrétaire de la Fédération, Charles Robichaud de la zone de Kent était présent avec son épouse, plusieurs présidents de clubs étaient également présents.  Presque tous les clubs de la zone étaient représenté. Ce fut une journée inoubliable.

Le comité organisateur était composé de moi-même, Raoul Manzerolle, président de la zone, Jean-Eudes Chiasson ainsi que Eugénie Roussel, coordinatrice de la journée.  Le maître de cérémonie était Jean-Eudes Godin.

Un fait à noter : Eugénie Roussel, coordonnatrice, a été impliquée depuis le début des Journées des aînés, soit depuis 25 ans.  Une gerbe de fleurs fut présentée à Eugénie, ainsi qu’un certificat,  par la Fédération des aînés du       N.-B.

Au nom de la zone Péninsule, je désire remercier tous les bénévoles qui ont fait une réussite de l’événement ainsi qu’à tous les présidents de clubs et à tous les participants.            

(tiré de L’Écho de Le Goulet)