Attention à tous les citoyens et citoyennes de Le Goulet, jeunes et moins jeunes

Publié le : 26 septembre 2008



Qu'est-ce qu'une plage?
- Les plages sont des formes de relief côtier sculptées et constamment modifiées par l'action des vagues et des vents.
- Dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, ces secteurs s'adossent souvent contre des dunes, des formes de relief linéaire constituées par des accumulations de sable soufflé par le vent et retenues en place par certaines plantes de fixation.
 
L'importance des plages

Caractéristiques    
Le profil des plages est dessiné par l'action des vagues et des vents, par des courants des marées et le niveau de la mer.

Plantes
L'amophile algue courte, ou amophile à ligule courte, est la principale stabilisation des dunes; elle se développe bien lorsqu'elle est couverte de sable.  Formant le squelette des dunes, son réseau étendu de tiges souterraines, ou rhizomes, agit comme un filet à mailles fines qui emprisonne le sable. Les tiges ou feuilles charnues (plantes grasses) et les feuilles dures ou velues sont des adaptations aux dures conditions de l'environnement des plages.

Algues marines
On peut trouver des algues marines comestibles sur les plages.

Oiseaux
Un oiseau de grève menacé d'extinction, le pluvier siffleur, se reproduit sur un certain nombre de nos plages sablonneuses. Diverses autres espèces d'oiseaux de grêve demeurent et s'alimentent dans cet habitat au cours de leurs migrations.
 
Autres valeurs biologiques
L’action des vagues apporte, sur la plage, du bois flotté, des algues marines, des crustacés, comme des crabes, et des mollusques. Ceux-ci aident à stabiliser la plage ou y ajoutent des éléments nutritifs. Les dunes protègent les terres côtières en agissant comme zones tampons face aux tempêtes.

Loisirs
Les plages servent à toute une variété d’activités, notamment la baignade, le bronzage, la pêche et la cueillette des algues marines.

Éducation
Cet habitat est facile d’accès aux fins de l’enseignement à l’extérieur, de l’interprétation et de la recherche scientifique.

Menaces pour les plages
- Les véhicules tout-terrains et les autres véhicules récréatifs accroissent l’érosion, ils tassent le sol, ils perturbent la faune sauvage, ils détruisent son habitat et ils menacent l’habitat des hautes terres proches.
- Les feux de plage et le brûlage du bois flotté privent les plages d’une source naturelle de maîtrise de l’érosion et ils peuvent être dangereux pour les hautes terres environnantes.
- Le rejet des eaux usées des effluents industriels et les déversements d’hydrocarbures posent des menaces à l’habitat côtier.
- La construction sur les dunes et l’extraction de sable accroissent l’érosion et détruisent l’habitat de la faune.
- Les déchets et les débris marins choquent l’œil, ils peuvent attirer des prédateurs et ils mettent en danger la faune ou son habitat.

Qu’est-ce qu’un marais salant?
Les marais salants sont des terres humides côtières qui se trouvent dans des baies et des aires protégés où les rivières d’eau douce se jettent dans la mer, et ils sont situés derrière des cordons littoraux ou des flèches sableuses littorales.

Une végétation graminée recouvre le marais parsemé de nombreux étangs et elle est inondée par la marée.

On a établi que 65% des marais salants des provinces atlantiques ont été détruits.

Importance des marais salants

Pêche
Les plantes sont des « producteurs primaires » de la chaîne alimentaire marine.

Les plantes et les animaux morts sont décomposés en particules infimes de matières organiques appelées détritus; ceux-ci servent de nourriture à divers organismes des marais, des petits insectes aux larves de poissons.

Les détritus que les marées entraînent à la mer deviennent de la nourriture pour les animaux marins plus gros, depuis les homards jusqu’aux poissons, comme la morue, et aux mammifères marins, comme les baleines.

Les marais salants et les estrans vaseux qui y sont associées sont des zones de reproduction d’espèces commercialement importantes comme les homards, les pétoncles, les moules, le hareng et la sole.    

Oiseaux
Les marais salants et l’habitat qu’ils fournissent servent d’aires de reproduction, de nidification et de séjour à de nombreux oiseaux, notamment les oiseaux aquatiques, les oiseaux de grève, les échassiers, comme le héron, les oiseaux chanteurs et certaines rapaces.

Vie animale
Les loutres, le vison, le rat musqué, le chevreuil et l’orignal séjournent et s’alimentent dans les marais.

Autres valeurs biologiques
Les plantes vertes des marais salants libèrent de l’oxygène dans l’atmosphère et filtrent la pollution.

Les marais salants protègent les terres environnantes des tempêtes en agissant comme zones tampons.

Loisirs
On peut adéquatement utiliser les marais salants aux fins de toute une variété d’activités, y compris la pêche, la chasse, la photographie et l’observation de la faune.

Éducation
Les marais salants représentent des  «musées extérieurs » aux fins d’enseignement et de recherche.

Menaces pour les marais salants
La destruction directe des marais salants par leur remplissage aux fins de construction industrielle, résidentielle, commerciale et routière.

L’évacuation d’eaux usées non traitées et le rejet d’effluents industriels.

L’emploi de véhicules tout terrains et de véhicules récréatifs.

L’envasement excessif dû aux pratiques agricoles et aux autres activités de déboisement et d’aménagement.

Piétinement de la végétation par le bétail.

Information fournie par Habitat Marécageux et côtiers, les Ressources naturelles et Énergie et Nouveau-Brunswick et les partenaires de l’Environnement.

(tiré de L’Écho de Le Goulet)