St-François profitera d'un contrat attribué pour la construction de la route 2 à quatre voies dans le Nord-Ouest

Publié le : 29 juillet 2012

(St-François, 28 juillet 2012; 11h43) Une entreprise néo-brunswickoise a décroché un contrat pour l’élargissement à quatre voies de la route 2, la Transcanadienne, entre Edmundston et la frontière du Québec. Restigouche Construction Co. Ltd., de Grand-Sault, est le soumissionnaire retenu pour le contrat d'une valeur de 6,8 millions de dollars.
 
Ces travaux pourront servir la population de toute la région sans exception et St-François aussi profitera de la sécurité de ces installations.
 
L’entreprise procédera à des travaux de terrassement et d'asphaltage de la route 2 sur une distance de 2,7 kilomètres entre la frontière du Québec et l'autoroute à quatre voies existante. L'appel d'offres a été lancé le 19 juin et il s’est terminé le 6 juillet. Cinq offres ont été déposées.

Le gouvernement provincial prévoit que la route 2 sera entièrement à quatre voies, du Québec jusqu'à la Nouvelle-Écosse, à l'automne 2014. Le ministre des Transports et de l'Infrastructure, Claude Williams, a indiqué que ces travaux sont essentiels pour le développement économique de la province.


« Convertir la totalité de la route 2 en autoroute quatre voies est un investissement stratégique qui améliorera l'accès à notre province en rendant la circulation routière plus fluide et sécuritaire, a déclaré M. Williams. Le Nouveau-Brunswick deviendra plus accessible et plus attrayant pour les entreprises qui souhaitent faire des affaires chez nous, de même que pour les touristes qui désirent nous visiter. »

La route 2 fait partie du réseau routier national. Environ 6000 véhicules y circulent quotidiennement, et les camions comptent pour environ 30 pour cent de la circulation.

« La route 2 est une artère majeure qui traverse notre province sur une distance de 513 kilomètres, a affirmé M. Williams. Ce projet est important pour les gens de la région du Madawaska, mais aussi pour tout le Nouveau-Brunswick de même que pour le Canada atlantique et le Québec. »

Au cours des deux prochaines années, d'autres appels d'offres seront lancés pour la construction d'un passage inférieur et des bretelles et autres voies d'accès.