Wilfred Roussel de Le Goulet est le premier président d?une CSR

Publié le : 13 septembre 2012

(Le Goulet, 13 septembre 2012; 10h46) Pour la première fois au Nouveau-Brunswick une Commission de services régionaux (CSR) élisait un président de son conseil d’administration et il s’agit du maire de Le Goulet, Wilfred Roussel.


Wilfred Roussel fut élu maire de Le Goulet le 14 mai 2012 avec 304 votes. Et fut élu
premier président de la CSR de la Péninsule acadienne le 12 septembre 2012.

« C’est tout un honneur pour Le Goulet avouait une employée municipal » et cet honneur rejaillira sur la municipalité.

C’est à Inkerman qu’hier soir, 12 septembre 2012 que se réunissaient tous les maires et les présidents de comités des DSL ainsi que plusieurs administrateurs de la Péninsule acadienne à l’Invitation d’Hermel Vienneau responsable de la mise sur pieds de ces CSR.

Sept candidats se sont présentés à la présidence, il s’agit du maire de Tracadie-Sheila, Aldéoda Losier, du maire de Lamèque, Réginald Paulin, du maire de Shippagan, Tilmon Mallet et trois représentants de DSL et du maire de Le Goulet, Wilfred Roussel et c’est lui qui fut élu. Seul le maire de Shippagan, Tilmon Mallet retirait sa candidature après l’avoir présenté, tous les autres ont persévérés jusqu’à la fin du processus.

Plusieurs candidats se sont également présentés pour occuper le poste de vice-président. Ainsi, Mathieu Chayer de St-Léolin, André Gozzo de Paquetville, Denise Guignard du DSL Haut-Shippagan et Yvon Godin de Bertrand s’étaient inscrits. Le maire de Caraquet, Kevin Haché avait annoncé sa candidature alors qu’il était retenu aux funérailles de l’ancien maire de Grande-Anse et citoyen bien en vue de Caraquet, Edmond Landry.

C’est le maire de Bertrand, Yvon Godin qui fut choisi comme vice-président du conseil d’administration du CSR de la Péninsule acadienne.

La première tâche du groupe a été de nommer un comité de sélection formé de Hermel Vienneau (NB), Thérèse Haché (mesures d’urgence CIPA) Denise Guignard (DSL) et Nadine Robichaud (DSL) pour trouver des candidatures à soumettre au CA avant la fin d’octobre pour embaucher un directeur général d’ici le 1er janvier 2013.

Selon le gouvernement

La création de 12 commissions de services régionaux aidera les communautés à communiquer et à collaborer à l’échelle régionale, de même qu’à planifier sur une base régionale.

Grâce à ces nouvelles commissions, les communautés partout au Nouveau-Brunswick seront mieux en mesure de travailler ensemble et de partager les services afin de répondre à leurs besoins communs. Les commissions seront au service des communautés et seront régies par elles, ce qui créera un rapport de responsabilité directe aux contribuables de toutes les régions.

Rôle des nouvelles commissions de services régionaux

Dans chaque région, la nouvelle commission de services régionaux jouera trois grands rôles :

- Assurer ou faciliter la prestation de services obligatoires aux communautés;

- Faciliter les ententes volontaires de service entre les communautés intéressées;

- Servir de forum régional pour la collaboration entre les communautés concernant les questions régionales.

Services obligatoires

Les commissions seront tenues de fournir les services suivants :

- Aménagement régional

- Aménagement local dans les districts de services locaux

- Gestion des déchets solides

- Collaboration régionale en matière de services de police

- Planification régionale des mesures d’urgence

- Planification des infrastructures régionales de loisirs, de culture et de sport, et partage des coûts de ces installations.