Marie-Lise Pilote fait un don de soi à Lamèque

Publié le : 21 juillet 2013

(Lamèque, 21 juillet 2013; 23h19) Le 41e festival de la Tourbe débutait ce soir par le grand spectacle de Marie-Lise Pilote qui en a mis plein la vue au millier de personnes présentes prêtes à rire et profiter du bon moment que l'artiste proposait généreusement.

 Si le spectacle commença avec quelques minutes de retard c'est que Dominic Paquet qui devait faire la première partie du spectacle fut retenu à cause d'un accident d'auto qui l'empêcha de prendre l'avion. Marie-Lise Pilote offrit généreusement à la président du Festival de la Tourbe, René Noël, d'allonger sa prestation. Ce qu'elle faisait immédiatement après que Dominis Breau soit passé en première partie relevant rapidement la commande de partir le bal. Les deux artistes avaient déjà travaillé ensemble dans le passé et se connaissaient.


Quelques minutes après le spectacle la page Facebook de Marie-Lise Pilote affichait cette photo.

Breau, de Tracadie-Sheila, racontait des histoires comme il sait si bien le faire. Le public, conquit d'avance, apprécia ce qui semble toujours des improvisation tellement le texte est bien structuré.

 Puis la vdette de la soirée est apparue au moment où on s'y attendait le moins... en plein milieu de l'intermède. Dans un éclairage à pleine capacité elle s'est promenée dans la foule pour exciter son public. Taquinant à gauche et à droite, surtout les hommes à casquette qui s'obstinaient impoliment à ne pas enlever leur couvre-chef à l'intérieur de la salle de spectacle.

Tout au long de la soirée Marie-Lise Pilote s'adressait au public comme si elle les connaissait depuis toujours. Le public aimait bien cette proximité avec elle.

Le maire Réginald Paulin fut apostrophé par l'artiste qui voulait lui faire dire quel «don» il avait. Celui-ci avoua avoir enseigner pendant de nombreuses années. À sa femme, à côté de lui, elle lui fit dire que puisqu'ils étaient mariés depuis 40 ans... «elle avait le don de l'endurer» La salle s'écroula de rire et le maire n,a pu qu'applaudir.

Le conseiller Gérard Benoit aussi a eu droit à la visite de Pilote qui s'est abondamment promenée dans la salle.

Après plus de deux heures de spectacles, le public était très satisfait de sa soirée.

(extrait de L'Écho de Lamèque, juillet 2013)


Elle voulait qu'il enlève sa casquette à l'intérieur de la salle de spectacle...


Il ne voulait pas porter un chandail rose... mais Marie-Lise voulait qu'il le porte...


Le conseiller Gérard Benoit semblait bien heureux de rencontrer Marie-Lise Pilote.


Le bienheureux qui profita du don de sein de Marie-Lise Pilote ... pour le réconforter.