Les paroissiens donnent un mandat clair au Comité de sauvegarde de leur église

Publié le : 24 novembre 2013

(Bas-Caraquet, 24 novembre 2013; 17h18) De façon clair et sans contredit les paroissiens présents à la rencontre d'information du comité de gestion de la paroisse St-Paul de Bas-Caraquet donnaient le mandat au Comité de sauvegarde de l'église, présidé par Gilbert Blanchard, de continuer à chercher de l'argent pour rapidement restaurer la façade de l'édifice et ouvrir de nouveau leur église pour pouvoir y assister à la messe du samedi soir.


La salle du Club de l'Âge d'Or était pleine de paroissiens venus s'informer sur l'état de leur église.

Environ 200 personnes étaient rassemblées au Club de l'Âge d'Or de Bas-Caraquet pour d'abord entendre les commentaires et conclusions d'un ingénieur qui vient d'inspecter l'édifice. Puis la responsable des finances et le président du comité de gestion de la paroisse résumaient ce qui a été fait depuis quelques années et fournissaient des chiffres précis sur les dépenses.Ensuite, on donnait le micro à Gilbert Blanchard qui est venu raconter « qu'il avait un rêve... qu'il avait réalisé en construisant sa polyclinique où 8 médecins et 6 secrétaires en plus de plusieurs professionnels de la santé exerçaient à Bas-Caraquet... dans son village natale!» Du même coup, il annonçait que la fermeture de l'église l'avait touché au coeur et qu'il n'avait pas hésité à regrouper des personnes pour former un comité de sauvegarde de l'église. « Après une semaine de travail intensif c'est 80,000$...» qu'il a amassé et que son comité met à la disposition de la paroisse pour débuter les travaux nécessaire à la réouverture de l'église.

Après deux heures d'explications, de discussions et d'information le conseiller municipal Jean-Marie Gionet proposait de donner le mandat au comité de sauvegarde de poursuivre son action. Proposition qui fut immédiatement secondé par Claude Friolet et adoptée par l'assemblée qui se leva pour voter OUI à ce projet de communauté.

Déjà que le comité de sauvegarde sollicite, outre les paroissiens de Bas-Caraquet mais aussi d'éventuels donnateurs des municipalités autour de Bas-Caraquet jusqu'à solliciter à la diaspora acadienne un peu partout dans le monde.


Père David Ferguson débuta la rencontre d'information par une prière.


Le comite gestion de l'église a présenté tous les chiffres des dépenses à ce jour
pour l'entretien de l'église, les réparations faites et celles qu'il faudraient faire.


Le Dr Gilbert Blanchard a présenté un diaporama d'anciennes photos de l'église lors
de sa construction et ajoutait à l'image les informations sur la naissance de son comité,
le travail de sollicitation déjà entammé et les perspectives de succès d'amasser
rapidement les fonds nécessaires pour ouvrir très bientôt l'église.


L'architecte, Jacques Boucher, originaire de Bas-Caraquet est venu dire qu'il appuyait
le travail du comité de sauvegarde et suggérait qu'il est préférable d'investir
dans une construction qui a tenu le coup pendant 100 ans
que de construire une nouvelle église qui pourrait ne durer que 25 ans.


Jean-Marie Gionet proposait de donner le mandat
au comité de sauvegarde de poursuivre son action.


À la fin l'évèque Jodoin confirmait que les édifices appartiennent légalement à l'évèque
mais qu'il donnerait son accord pour procéder aux travaux si le comité de sauvegarde
accumulait suffisamment d'argent pour exécuter les travaux nécessaires.


Le comité des gestion appelait au vote les paroissiens présents et c'est debout
que la très grande majorité présente appuyait le comité de sauvegarde de l'église.