Un premier bateau de pêche de la série C.Robitaille.45 sort du chantier naval de Bas-Caraquet

Publié le : 18 juin 2014

( Bas-Caraquet, 18 juin 2014; 20 h 22 ) « C’est fait ici, par des gens d’ici » résumait la propriétaire du premier bateau de pêche, de la série C.Robitaille45, construit à Bas-Caraquet en matériaux composite, Patricia Lanteigne épouse de Gilles, heureux capitaine du nouveau Jean Cristelle du nom de leurs enfants.

En fin d’après midi, au chantier naval de Bas-Caraquet, une centaine de personnes assitaient au lancement du premier bateau de pêche de la série C.Robitaille45, un navire construit selon les idées du regretté Claude Robitaille et fait entièrement de matériaux composite.

Toutes les personnes présentes admiraient les lignes et la forme moderne du navire. Un observateur rappelait que le bateau ressemble à un requin qui fend l’eau alors qu’on sait qu’à l’origine la série de ce type de bateau devait s’appeler «Shark».

Le bateau est polyvalent et peut travailler dans des conditions difficiles. Avec beaucoup de possibilités pour stocker les très nombreuses trappes et beaucoup d’espace de conservation du poisson en cale froide. Son moteur de 430 chevaux lui permettrait de faire 20 nœuds, ce que purent observer les premiers passagers après la mise à l’eau alors qu’ils se sont déplacés entre le quai de l,Usine et la marina de Bas-Caraquet. Aucun des bateaux de pêches qui le suivaient n’ont pu le rejoindre, « il voguait comme s’il ne touchait pas à l’eau » dira l’un des passagers. Mieux encore, les habitués remarquaient qu’il n’y avait pas vraiment de vibration et de bruit à bord durant la courte promenade.

Michel Beaudry président du Centre naval du Nouveau-Brunswick était tout sourire et surtout démontrait beaucoup de satisfaction après deux ans de travail pour en arriver à ce premier bateau qui ne devrit pas être le dernier.

Le maire de Bas-Caraquet, Agnès Doiron, se sentait comme à Noël… et invitait le vice-premier ministre présent pour ce petit tour de bateau à imiter le Père Noël et revenir avec d’autres cadeaux pour que la série C.Robitaille45 devienne une vraie série de bateaux et que le carnet de commande déborde. Le ministre n’a pas semblé contrarié pa l’invitation et c’est dit tout à fait d’accord que maintenant les éléments nécessaires pour parler de relance de la construction navale, avec une entreprise capable de construire, des installations adéquates, un prototype sur l’eau et deux gouvernements, fédéral et provincial qui ne demanderaient pas mieux que de voir cette industrie se développer dans le nord du Nouveau-Brunswick.


Les propriétaires du bateau, Gilles et Patricia Lanteigne, Agnès Doiron maire de Bas-Caraquet, Paul Robichaud vice-premier ministre du NB et Kevin J, Haché, maire de Caraquet étaient du premier voyage officiel du Jean Cristelle.


Le président du Centre naval du Nouveau-Brunswick, Michel Beaudry, était rayonnant de satisfaction pour cette grande première après autant d'efforts des différentes équipes d'ingénieurs, de constructeurs et des pêcheurs qui ont contribués en décrivant leurs besoins.


Tous s'entendait pour dire que le bateau est magnifique.


Un premier voyage à bord du Jean Cristelle.


À peine quelques minutes après son premier voyage le Jean Cristelle était visité par plusieurs curieux alors que le bateau mouillait au quai de la marina de Bas-Caraquet.