Entente tripartite de 13 M$ visant la relance de la construction et la réparation navale à Bas-Caraquet

Publié le : 5 août 2014

(Bas-Caraquet, 5 août 2014; ) Le gouvernement provincial, le Centre Naval du Nouveau-Brunswick et l’entreprise Océan ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente tripartite visant la relance de la construction et la réparation navale à Bas-Caraquet, une initiative qui générera d’importantes retombées économiques et pourrait créer jusqu’à 77 emplois.

« La relance de la construction navale dans le nord-est du Nouveau-Brunswick est importante pour la création d’emplois et pour soutenir notre économie provinciale », a déclaré le premier ministre David Alward. « L’arrivée d’Océan signifie que des possibilités pour la construction et la réparation de navire seront offertes dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. »

Le protocole d’entente stipule qu’Océan, une entreprise offrant une grande variété de services maritimes, s’installera au Centre Naval du Nouveau-Brunswick par le biais d’un bail à long terme.  Cette entreprise va ainsi jumeler  son savoir-faire et son expertise à celui du Centre Naval du Nouveau-Brunswick de Bas-Caraquet. La création de 57 à 77 emplois sur une période de cinq ans est prévue dans le cadre de ce protocole d’entente.

Océan est une importante société québécoise dans le domaine maritime. Elle compte quelque 750 employés, 14 places d’affaires et est l’un des plus importants fournisseurs de solutions maritimes au Canada.

« Les perspectives d’affaires combinées à la disponibilité d’un chantier naval récemment rénové, ainsi que la volonté gouvernementale de relancer l’industrie de la construction et de la réparation navale constituent une belle opportunité pour Océan », a souligné Jacques Tanguay, premier vice-président et directeur général d’Océan.

Océan entamera, au cours des prochains mois, la première phase de la construction d’une cale sèche flottante de près de 7000 tonnes de capacité. Cette cale sèche sera construite en trois sections pour atteindre une longueur totale de 350 pieds. Cet équipement de grand gabarit, complémentaire à ceux déjà existants chez Océan, bonifiera la gamme de services offerts à la clientèle.  Cette cale sèche répondra également aux besoins d’Océan pour la réparation de ses plus gros navires.


« Les emplois et l’économie sont les priorités absolues de notre gouvernement pour toutes les régions du Nouveau-Brunswick, y compris ici, dans la Péninsule acadienne», a déclaré le ministre des ressources naturelles Paul Robichaud, qui est également ministre responsable de la Société de développement régional. «L’annonce d’aujourd’hui permettra d’offrir des possibilités d’emploi à notre ressource la plus importante, soit les gens de notre communauté. »

La Province du Nouveau-Brunswick est prête à considérer un investissement jusqu’à concurrence de 13 millions de dollars pour le projet d’amélioration d’infrastructure au Centre Naval du Nouveau-Brunswick.

« Nous assistons aujourd’hui à une nouvelle étape très importante dans la relance de la construction navale à Bas-Caraquet », a mentionné Michel R. Beaudry, président du Centre Naval du Nouveau-Brunswick. « Notre plan stratégique budgétaire proposé il y a 20 mois est en train de devenir réalité dans les temps prévus. Je suis fier de travailler avec le comité de pilotage du Centre Naval. C’est une équipe extraordinaire qui a placé l’économie et la création d’emploi au centre de toutes les décisions que nous avons prises. Ce comité travaille exclusivement pour le bien de la communauté et la réussite du projet. Nous sommes donc heureux d’accueillir Océan à long terme dans nos installations. »