Le maire et le village gagnent contre Rémi Hébert

Publié le : 25 mars 2015

Ste-Marie-St-Raphaël, 25 mars 2015; 15h43) Le 20 mars dernier le juge Réginald Léger rendait sa décision dans la cause opposant l’ancien directeur général du village au conseil municipal qui l’avait congédié il y a près d’un an.

L’ex-directeur général invoquait qu’il avait été traité injustement dans ce congédiement et qu’il n’avait pas pu s’expliquer ni discuter avec les membres du conseil municipal. Rémi Hébert invoquait que le maire Godin voulait sa tête depuis bien avant son élection à l’automne 2013. Et que le maire avait en plus entrainé les membres du conseil dans cette voie sans issu pour lui (le DG) qui l’avait placé dans une situation intenable d’où la plainte à la Commisssion des droits de la personne qui sera entendue plus tard dans l’année.

En examinant le contexte dans son ensemble le juge rejettait la requête de révision et condamnait Rémi Hébert à verser à la municipalité des dépens au montant de 1500$, incluant les débours.

Il ne nous a pas été possible de rejoindre Rémi Hébert pour connaître ses commentaires.