Une jeune maire à plein temps

Publié le : 23 mars 2015

(Bas-Caraquet, 23 mars 2015; 9h43) Notre maire, Agnès Doiron, ex-enseignante vient de débuter sa retraite dans la jeune cinquantaine et entend bien se consacrer à sa municipalité à plein temps.

Celle qui fut élue maire pour la première fois en 2008 et qui s’est consacrée aux affaires municipales avec beaucoup de plaisir depuis que la population lui accordait sa confiance espère pouvoir maintenant mettre tout son temps et son talent, et, son expérience, au service de SA population.

Agnès Doiron qui a été, il y a plusieurs années, élue conseillère municipal pour deux mandats, de 1989 à 1992 aura connu tous les aspects de la vie municipale. Elle en fait profiter encore plus la communauté maintenant qu’elle est à la retraite et pleine d’énergie en raison de son âge.

À la retraite maintenant

Depuis la fin janvier, Agnès Doiron, n’a plus à aller à l’école Polyvalente Louis-Mailloux chaque jour. Elle garde dans son coeur beaucoup de beaux souvenirs de cette vie d’enseignante qu’elle a adoré. Elle s’est même offerte pour soutenir la direction au besoin. Mais c’est sa nouvelle vie qui la passionne pour l’instant. De pouvoir être libre d’agir, d’aller et venir sans avoir à tenir compte du travail la laisse tout sourire. Elle aime cette liberté qui lui permet de faire des plans. De penser voyager, d’aller passer du temps dans des projets qui lui tiennent à coeur. De consacrer tout le temps qu’elle a pour s’occuper des autres. C’est sa nouvelle carrière.

Celle qui vit encore près de sa mère Béatrice «Madame Bibi» qui fut la première femme maire au Nouveau-Brunswick l’inspire beaucoup. Elle ajoute qu’elle était aussi très près de son père Simon, décédé récemment, en se remémorant des anecdotes qu’il lui racontait du temps qu’il était fonctionnaire.

Pour la municipalité

Agnès Doiron est heureuse de la situation de Bas-Caraquet, une municipalité qui a une très saine administration grâce à son directeur général, Richard Frigault, en poste depuis de très nombreuses années. D’ailleurs elle reconnait que cette stabilité apporte beaucoup à la municipalité. En expérience et en talent. De même que les membres du conseil qui sont en place depuis de nombreuses années font une équipe du tonnerre qui rapporte beaucoup pour le village tout comme les autres employés de la municipalité qui n’hésitent pas à donner leur 100%.

Dans le futur, Agnès Doiron, veut développer des services qui rendront la vie encore plus agréable aux citoyens. Si la vie est chouette, à Bas-Caraquet, elle devrait encore plus l’être avec madame le maire qui offre maintenant tout son temps disponible à la communauté.

La onzième maire de Bas-Caraquet confirmait à l’écho son intention de se représenter l’an prochain à la mairie pour continuer de servir ses concitoyens.