Il n'y aura plus de prière avant les réunions du conseil à Bas-Caraquet

Publié le : 15 avril 2015

(Bas-Caraquet, 15 avril 2015; 12h51) Suite à la décision de la Cour Supëme du Canada qui statuait, ce matin, que la prière du maire Jean Tremblay de Sagueney au Québec était inconstitutionnelle et que maintenant les municipalités (un niveau de gouvernement) ne pourraient plus se prêter à cette habitude traditionnelle.

Le maire de Bas-Caraquet, Agnès Doiron, venait d'apprendre la nouvelle au moment où nous l'avons rejoint pour connaître son opinion sur cette décision importante de la Cour Suprëme du Canada. Madame Doiron nous affirmait qu'elle s'ajustera à cette décision et qu'elle en discutera evc les membres de son conseil qui doit justement se réunir ce soir comme il le fait régulièrement. Il est possible de penser que la prière pourrait être remplacée par un moment de réflexion en silence avant les réunions afin de permettre à tout le monde de réfléchir un moment avant de commencer à travailler ensemble, disait-elle.