Un repas, une table, un cellulaire

Publié le : 8 octobre 2015

J'ai planté le décor. Tout de suite tu as vu de quoi je parlerai!
 
Au restaurant, en famille, au patio, en camping… Qu'est-ce qu'on fait du cellulaire à table?
 
Autant d'occasions où le petit bidule prend la place d'honneur alors qu'il n'est lui-même qu'un nid à germes 18 fois plus que sur la poignée de porte d'une salle de bain et on l'amène à table comme si de Plusieurs trouvent raisonnable de jouer avec son cell à table, de répondre aux appels intempestifs, ou vérifier une information sur internet.  Un concensus sur la politesse avec ces machins se dessine.
 
Une règle s'implante de plus en plus où tous les convives placent leur appareil dans un bol… et le premier qui y touche paiera l'addition. Ça replace les priorités ça monsieur!
 
Évidemment, priorité oblige il est de bon ton de prévenir ceux qui partagent le repas que tu attends un appel important. On est compréhensif après tout. Mais un seul appel! Puis au moment où la sonnerie se fait entendre. Tu te retires de table, t'éloigne et conclu rapidement la conversation. Surtout, tu ne gueules pas auprès de l'interlocuteur…ça briserait le climat de la tablée. Ensuite, tu referme le cell et on passe au repas… sans interuption.
 
C'est ça la politesse.
 
Les plus jeunes voudront jouer avec leur bidule. Faut les comprendre ils n'ont pas l'habitude de se concentrer sur une conversation de grands. Peut-être faudrait les intégrer dans la conversation et s'intéresser aux sujets qui les intéressent?
 
Il faut rester zen devant la progression de ces cellulaires qui deviennent tellement utile dans nos vies. Ils nous permettent de communiquer (textes et photos) mais aussi nous donnent nos signes vitaux (pulsations cardiaques, température corporelle,) sans oublier l'énorme encyclopédie qu'est internet. Que dire de toute cette musique, ses photos et ses vidéos? 
 
Mais un repas entre vivants est encore meilleur sans cell, évidemment!