506 727-4749

Tais-toi, dis pas ça!

Publié le : 12 mars 2016

(12 mars 2016) Décidément ta sécurité me préoccupe… J’écoutais un spécialiste des fraudes sur internet et des fraudes en général. J’ai été surpris de me rendre compte que le mode d’opération des voleurs reste le même. Il n’a pas changé depuis ma jeunesse. Le monde manque d’imagination. Le monde criminelle est ingénieux, il s’adapte mais nous les honnêtes gens restons crédules… et trop souvent on se fait avoir par des stratagèmes tellement simples.

J’étais en 4e année, la fin des classes arrivait. Mes parents s’énervaient. On allait en vacances, c’est tout ce que je savais. Où, quand, comment, j’en avais aucune idée. Puis un matin, je me lève, ma mère est déjà debout depuis un moment, mon père aussi. Des valises sont dans le corridor près de la porte. Un taxi est à la porte. Pourquoi on prend un taxi et pas notre auto, ai-je demandé? On s’en va en croisière dit simplement ma mère! Une semaine en bateau sur le St-Laurent jusqu’à Chicoutimi. Elle ajouta : « Tais-toi, dis pas ça à personne !»

Quelques années plus tard, j’ai demandé à mes parents pourquoi j’étais toujours informé à la dernière minute. Mon père avait une réponse courte pour expliquer : « pour la sécurité, tous les voisins n’ont pas à savoir qu’on est pas là! »

J’ai appris la leçon. On ne donne pas ces informations privées. À l’époque, trop de gens malhonnêtes épluchaient les petites annonces et les rubriques communautaires pour savoir qui étaient mort, qui étaient en voyage, qui avait gagné un gros lot. Ce qui permettait de vider des maisons durant l’absence des propriétaires.

Aujourd’hui, c’est encore vrai. Les voleurs se servent encore des médias… sociaux maintenant. Où tout le monde aime bien dire qu’il s’est acheté un beau VTT neuf, qu’il a le garage le mieux équipé en outils, qu’il s’en va à Cuba ou en Floride pour l’hiver, qu’il a gagné au bingo, etc.

On n’a pas appris à se taire. On veut trop de gloire. Ça peut coûter cher, très cher! Et on laisse la porte arrière de nos ordinateurs grande ouverte en plus.

Si on a des clés pour barrer nos portes. On a aussi des mots de passe pour barrer nos affaires. Une clé différente par porte. Un mot de passe différent par application. Et des mots de passe compliqués pour les autres, facile pour soi.

Les experts conseillent des mots avec des majuscules, des minuscules, des signes de ponctuation et des chiffres.

 

J’ajouterais pour faciliter la chose… un mot semblable mais avec des différences selon l’application.

Ex. acaDie%2016F («F»pour ma page Facebook) et

acaDie%2016T (pour Twitter) et

acaDie%2016i (pour instagram) et

acaDie%2016$ (pour mon compte de banque) et

acaDie%2016cp (pour courriel personnel).

Tu as compris l’astuce?

 

Idéalement, tu changes aux trois mois, c’est ce que recommandent les experts. Si te le fais aux six mois tu seras mieux que la moyenne des utilisateurs.