L’énergie sera produite à partir de méthane au site d'enfouissement régional de la région Chaleur, à Allardville. La quantité d’électricité produite est suffisante pour alimenter environ 135 foyers.

« La Commission de services régionaux fait un excellent travail pour respecter son mandat d’offrir un service efficient et efficace à ses clients, aux entreprises et à ses partenaires communautaires », a affirmé le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux, Serge Rousselle. « Cette initiative fera progresser nos efforts collectifs visant à réduire notre empreinte carbone et à lutter contre les effets des changements climatiques. »

M. Rousselle prenait part à l’annonce au nom du ministre du Développement de l'énergie et des ressources, Rick Doucet.

L’installation de la région Chaleur se joint maintenant à trois autres installations, soit celles de Fredericton, Edmundston et Moncton, qui ont signé des ententes d'achat d'énergie avec Énergie NB.

Le projet et d’autres du genre aideront Énergie NB à réaliser son objectif qui vise à ce que 40 pour cent de son énergie produite dans la province le soit à partir de sources renouvelables d'ici 2020. L’énergie produite devrait alimenter les lignes électriques en septembre 2018. Dans le cadre de ce projet, du biogaz proviendra de déchets solides qui se décomposent, produisant ainsi du méthane gazeux. Le méthane sera récupéré et brûlé afin de produire de l’électricité. Les résultats seront d’environ 30 fois moins nocifs pour l’environnement que de laisser le méthane gazeux s’échapper dans l’atmosphère. Ce projet devrait fournir aux clients environ 6000 mégawattheures d’énergie chaque année sur une période de 20 ans.

« Nous sommes très heureux d’avoir conclu cette entente d'achat d'énergie avec la Commission de services régionaux Chaleur », a déclaré le directeur général de l’efficacité énergétique et des relations avec la clientèle d’Énergie NB, Michel Losier. « Ce projet fait partie de notre Programme de production intégrée et il aide à appuyer la production d’énergie locale à petite échelle. Il s’agit également d’un excellent moyen d’utiliser un sous-produit du site d’enfouissement qui, autrement, serait tout simplement brûlé et gaspillé. »

« Notre groupe a travaillé fort pour participer à ce projet et nous sommes heureux de la collaboration d’Énergie NB et des ministères », a affirmé le maire de Beresford, Jean Guy Grant, qui est aussi président de la Commission de services régionaux Chaleur. « Ce projet sera avantageux pour notre région. Il contribuera à réduire les émissions de gaz à effets de serre et il produira de l’énergie propre et renouvelable à partir du réseau. »


Dans l’ordre habituel : le directeur général de l’efficacité énergétique et des relations
avec la clientèle d’Énergie NB, Michel Losier; le député de Caraquet, Hédard Albert;
le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny;
le maire de Beresford, Jean Guy Grant, qui est aussi président de la Commission
de services régionaux Chaleur; le ministre de l’Environnement
et des Gouvernements locaux, Serge Rousselle; le ministre de la Justice
et de la Sécurité publique, Denis Landry; et le député de Restigouche-Chaleur, Daniel Guitard.