Toute la province parle de l'As de coeur de Lamèque

Publié le : 26 juin 2017

(26 juin 2017) C’est devenu le deuxième sujet de conversation
le plus répandu dans la
province… après la météo. « Fais-tu beau,
hein?»* suivi de « As-tu vu à combien est
rendu l’As de coeur à Lamèque? »

On en parle dans le Madawaska, dans
Restigouche, Chaleur et Kent mais aussi
dans le sud de la province de Dieppe à
St-Jean jusqu’à Fredericton et « même
dans l’est du Québec ». Ici, aussi, dans la
Péninsule c’est le sujet de l’heure.

Certains parlent « d’un cadeau du ciel »
probablement parce que les profits vont
aux églises, la nôtre et toutes les autres.
En fait, il est peut probable que Dieu luimême
se préoccupe de l’état de nos
églises. Il a bien d’autres choses à faire
dans l’univers.

On parle aussi de notre curé. « il est
brillant !» « Il a plein d’idées nouvelles! »
Il sait recruter et travailler, 150 bénévoles,
c’est pas rien.»

Lamèque, l’île et Miscou, l’île sont
chanceux « d’avoir un jeune curé qui apporte
des idées nouvelles et des moyens
pour réaliser ces projets ». « Quand tu as les
moyens de tes ambitions, t’es gagnant ».

La formule : 30% des ventes de billets
qui s’accumulent pour le gros lot, qui ira
à la personne qui découvrira le fameux
As de coeur. Les 20% des ventes qui vont
à la personne qui a le numéro de la semaine
et la paroisse ramasse 50 %. Une
formule qui a fait peu de gagnants les
deux premières séries mais qui a connu
tout un virement de situation à partir du
jour où l’As de coeur s’est bien caché et
on ne l’a pas revu depuis… mais il sortira
bien un jour ou l’autre. Pour l’instant ce
sont « des montants vertigineux » qui
font rêver tout le monde.

Patrick McGraw est devenu, malgré
lui…, le meilleur agent touristique de
Lamèque. Il suffit de compter les voitures
entre Inkerman et Lamèque… dans les
deux sens… les lundis et mardis. Du jamais
vu. Chapeau monsieur le curé.

* Les commentaires Facebook sont
entre guillemets.