506 727-4749

Le 30 janvier l'Équipe d'Infomieux-être sera à Caraquet

Publié le : 30 janvier 2009

( Caraquet, 30 janvier 2009; 16h45 ) La seconde phase d'une campagne gouvernementale visant à renverser les tendances inquiétantes vers l'obésité et l'inactivité physique chez les enfants et les jeunes du Nouveau-Brunswick prévoit une visite de l'Équipe d'Infomieux-être NB à la Place St-Pierre à Caraquet le samedi 31 janvier. C'est ce qu'a annoncé le vendredi 30 janvier le ministre du Mieux-être, de la Culture et du Sport et député de Caraquet, Hédard Albert.

De 10 h à 16 h se tiendra un événement communautaire intitulé Activités de gestes de Mieux-être. Sous un grand chapiteau signé Infomieux-être NB, les membres de l'Équipe d'Infomieux-être NB porteront des uniformes et encourageront les gens à devenir Journalistes du Mieux-être.

« C'est à la fois facile et amusant, a expliqué monsieur Albert. Les familles pourront remplir un questionnaire informatif et intéressant sur le mieux-être, ou raconter leur vécu personnel sur vidéo dans une salle de nouvelles simulée, ou encore les télécharger en ligne. »

Toutes les personnes qui partageront un récit personnel lors de l'événement Activités de gestes de Mieux-être, ou sur le site Web de Enfin de bonnes nouvelles sont admises à un concours où ils peuvent gagner des forfaits-Escapades offerts par Tourisme et Parcs Nouveau-Brunswick, des coupons alimentaires d'une valeur de 5000 $, ou un programme alimentaire offert par la conseillère en nutrition de McCain Foods, Rose Reisman.

« Nous croyons que si les familles sont sensibilisées au fait que même des changements minimes à leur mode de vie peuvent apporter une grande amélioration de leur mieux-être, ils entreprendront ces changements, a dit M. Albert. Si on ne commence pas à apporter des changements dès maintenant, les enfants d'aujourd'hui pourraient avoir une espérance de vie plus courte que leurs parents! Notre objectif est donc de sensibiliser les parents à cette information pour qu'ils puissent apporter les changements nécessaires pour améliorer la vie de leurs enfants. »

Le programme, Enfin de Bonnes Nouvelles, préconise le mieux-être dans chacune de quatre sphères : activité physique, alimentation saine, anti-tabagisme, et santé et résilience psychologique.

L'obésité et le tabagisme sont les deux principales causes de décès évitable. Bien que seulement 20 % de la population canadienne suive un programme d'exercice assez régulièrement pour en tirer des bénéfices de santé optimaux, le Nouveau-Brunswick accuse du retard sur la moyenne nationale.

« Nous voulons que les résidents du Nouveau-Brunswick comprennent que nous faisons face à une crise importante au niveau du manque de mieux-être, a dit le ministre Albert. Le taux d'obésité chez les jeunes a triplé en 25 ans. Seulement le tiers des enfants vivant aux Maritimes consomme suffisamment de fruits et de légumes pour rester en bonne santé, et 54 %. de nos enfants et jeunes ne font pas assez d'activité physique pour en tirer des bénéfices de santé. Cette campagne veut encourager les parents à changer leurs habitudes, améliorer le mieux-être de leur famille et donner le bon exemple à leurs enfants. »

« Le mieux-être est bon pour l'ensemble de la province, et nous voulons encourager les citoyens à devenir plus sains, a dit monsieur Albert. Une population saine nous aidera à bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort et plus autosuffisant. Cependant, les changements qu'on demande à nos citoyens pour assurer leur mieux-être sont significatifs. Nous croyons que cette campagne atteindra beaucoup de familles au Nouveau-Brunswick et les engagera à adopter un mode de vie plus sain, et devenir des modèles pour leurs enfants. »