Que de chemins parcourus en dix ans! /Exigu - Édition spéciale recherche sur les zones côtières

Publié le : 26 février 2009

( Shippagan, 26 février 2009; 10 h 10) C’est en effet en septembre 1998 qu’un groupe de travail déposait son rapport sur le développement du Campus de Shippagan.  On y recommandait, entre autres, un programme en développement durable du littoral et des océans.  Au fil des ans, divers études, mémoires, rapports, symposiums ont été produits et le concept premier de ce programme a évolué en un programme de baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières, qui a débuté en septembre 2007.


Durant la construction de l'IRZC à Shippagan

Du côté de la recherche, le professeur Maurice Beaudin présentait en juin 2001 son rapport « Recherche-Innovation-Formation dans la Péninsule acadienne : renforcement de la capacité, efficience et réseautage ».  M. Beaudin recommandait alors la création d’un Institut de recherche-innovation-formation de la Péninsule acadienne regroupant des activités de recherche  en produits marins/agroalimentaires, tourbe/environnement, aquaculture, agriculture /horticulture.  Encore ici, le concept a évolué et s’est transformé en un Institut de recherche sur les zones côtières (IRZC) incorporé en 2003, qui regroupe les activités de recherche en aquaculture, tourbe et tourbières, pêches et produits marins, services d’analyses de laboratoire.

Par le passé, la recherche de solutions aux défis rencontrés dans les zones côtières a souvent passé par des recherches unidisciplinaires en biologie marine, en pêcherie, en économie ou en sociologie.  Cependant, la pertinence d’une approche interdisciplinaire a été confirmée par les experts qui jugent que les solutions aux difficultés que connaissent les collectivités côtières sont d’une telle complexité qu’elles ne peuvent être décelées par une démarche unique.  Peu de centres de recherche peuvent répondre à des problèmes d’une telle complexité puisqu’ils n’ont généralement pas les spécialistes dans tous les domaines.

L’intention de ce deuxième numéro spécial de l’Exigu sur la recherche des zones côtières est justement pour démontrer jusqu’à quel point les principaux instigateurs de l’époque ont eu raison de faire valoir l’importance de privilégier un regroupement et un développement d’expertise autour des forces du milieu côtier afin d’assurer un développement économique durable pour la Péninsule acadienne, avec des retombées sur la scène nationale et internationale.

La mise en œuvre de l’IRZC et du nouveau baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières n’a pas fait mentir les promoteurs de
ces deux projets.  En effet, la synergie créée par l’arrivée de nouveaux professeurs chercheurs à l’UMCS et les chercheurs à l’IRZC se fait sentir, et ce, à plusieurs niveaux comme en témoignent les articles de cette édition spéciale.