506 727-4749

Les Coop d?alimentation de la Péninsule, un chiffre d?affaires de 85 millions !

Publié le : 22 avril 2009

( Caraquet, 22 avril 2009; 13 h 41 ) Malgré la crise économique et la vive compétition, les Coop de la Péninsule augmentent leurs chiffres d’affaires !
 
Les cinq coopératives de consommation de la Péninsule acadienne étaient très fières de présenter à la presse ce matin leur tout premier bilan social consolidé, des chiffres en millions de dollars et une mine d’information assez éloquente sur le dynamisme de ces institutions de l’économie sociale.
 
Malgré la crise économique qui sévit et la vive compétition dans le secteur alimentaire, les Coopératives de Paquetville, Lamèque, Tracadie-Sheila, Ste-Marie-St-Raphaël et Caraquet ainsi que leurs différentes succursales de Tabusintac, Maisonnette et Saint-Léolin, ont globalement augmenté en 2008 leur chiffre d’affaires de 10 % par rapport à l’année précédente. En 2008, les coopératives ont procuré à la communauté des produits et services pour une valeur de 85 millions de dollars, soit 7 millions $ de plus qu’en 2007.
 
Durant l’exercice 2008, l’ensemble de ces coopératives a remis à ses 25 000 familles sociétaires tout près d’un million $ en ristournes directes après achat pour un montant cumulatif de plus de 17 millions $ depuis leur fondation. Les Coop d’alimentation de la Péninsule ont également un grand impact sur l’emploi et l’économie du milieu avec une masse salariale totale de 6,3 millions de dollars en plus d’un million en avantages sociaux. Collectivement, elles fournissent près de 400 emplois à la grande région de la Péninsule.
 
Le mouvement coopératif en entier est reconnu pour son très grand appui aux activités et aux nombreux organismes de sa communauté. Les Coop de la Péninsule sont de dignes adhérentes au principe. En 2007-2008, elles ont accordé des dons provenant de la loterie 50/50 ainsi que de leur budget d’opération pour plus de 700 000 $. Cette somme a été investie dans divers secteurs tels la santé, l’éducation, les arts et la culture, les sports et dans de nombreux projets communautaires. Depuis 2003, date de la mise sur pied des loteries, 6,3 millions de dollars, incluant la partie remise aux sociétaires gagnants, furent réinvestis dans la communauté.
 
Parmi les grands bénéficiaires ces dernières années de cette manne d’argent communautaire, le Congrès mondial acadien remporte la palme avec une contribution de 350 000 $. La Campagne Excellence de l’Université de Moncton est dans les premiers rangs avec un engagement de 100 000 $. Chaque Coop locale privilégie des causes particulières. À Tracadie-Sheila, le loto Coop santé à versé près d’un million $ au fil des ans à la Fondation des Amis de l’Hôpital de Tracadie-Sheila. À Paquetville, la Coop a entre autres remis un don de 25 000 $ à la Paroisse Saint-Augustin. À Ste-Marie-St-Raphaël, l’organisme des Chevaliers de Colomb à reçu 26 000 $. À Caraquet, le Centre culturel a reçu une somme de 100 000 $.  À Lamèque en 2008, l’Aréna des Îles a reçu la somme de 142 000 $.
 
Les coopératives témoignent également de leur apport à la communauté grâce aux activités bénévoles de leurs employés et dirigeants élus. Ces derniers groupes ont consacré près de 6 000 heures d’implications bénévoles en siégeant sur différents comités ou conseil d’administration tel le Relais pour la vie.
 
Les coopératives de consommation de la Péninsule acadienne se sont dites fières de la présentation de leur premier bilan social consolidé. Dévouées à leurs missions, valeurs et principes coopératifs, ses Coop s’impliquent activement dans leurs communautés respectives devenant ainsi d’incontournables moteurs de développement économique et social.
 
Des Coop de plus en plus vertes !
Les cinq coopératives de consommation qui compte près de 25 000 familles sociétaires ont profité du dévoilement de leur premier bilan social consolidé pour annoncer de nouvelles initiatives environnementales. Plusieurs mesures de protection sont déjà en fonction par les différents magasins tels que récupération de vieille peinture, de sacs de plastiques, de piles domestiques et de médicaments périmés. Les Coop recyclent le carton et des systèmes de récupération de la chaleur ont également été installés dans quelques succursales. La Société Coopérative de Lamèque s’est même vu remettre le Prix d’initiative environnementale décerné par le ministère de l’Environnement du Nouveau-Brunswick.
 
En conférence de presse ce matin, il fut annoncé que tous les magasins Coop de la Péninsule acadienne vont abolir les sacs de plastiques qui sont une source de pollution considérable en plus de coûter cher à nos membres. Cette nouvelle mesure sera en vigueur à compter du 1er septembre 2009 afin de donner aux membres le temps de bien ancrer cette nouvelle habitude qui, faut le dire, est déjà prise par plusieurs depuis le début des campagnes de sensibilisation des Coop à cet effet. Ce sont les sacs réutilisables qui seront dorénavant utilisés au comptoir. Pour favoriser cette approche, les Coop vont accompagner leurs membres avec des mesures incitatives et de la promotion d’ici à la fin de la période estivale.
 
Les Coopératives de la Péninsule participent ainsi à un mouvement mondial visant à diminuer de façon importante l’utilisation des sacs de plastique et ses effets nocifs sur l’environnement. Il faut savoir que ces sacs prennent une seconde à produire, qu’on les utilise 20 minutes en moyenne et qu’ils prennent 400 ans et plus à se décomposer.
 
Il a également été annoncé que les coopératives de la Péninsule travaillent présentement ensemble à l’élaboration de nouvelles initiatives de protection de l’environnement qui se traduira par des actions concrètes et concertées. Les coopératives de consommation sont déjà membres fondateurs de la Coopérative d’énergie renouvelable de Lamèque. Cette nouvelle coopérative s’intéresse tout particulièrement au développement de l’énergie éolienne dans la région.
 
Les Coop prévoient poursuivre sur la voie d’un développement concerté en matière de protection de l’environnement par des pratiques de développement durables, par l’entreprise et par leurs membres. Sur ce dernier point, elles travaillent à ce que des panneaux solaires, comme celui exposé à la conférence de presse, soient disponibles pour leurs membres et que ces derniers puissent avoir accès à de l’information en ce qui a trait au rendement énergétique et à l’installation.