Saint François et quatre autres municipalités du Haut-Madawaska concluent une entente de réciprocité sur les mesures d'urgence

Publié le : 27 juin 2009

( Saint-François, 26 juin 2009; 14 h 32 )  Cinq municipalités du Madawaska ont signé une entente de réciprocité sur les mesures d'urgence qui mettra en place un plan pour protéger leurs résidents en cas d'urgence. Il s'agit de la première entente sur la protection civile à être officiellement conclue dans cette région.

Le ministre des Gouvernements locaux, Bernard LeBlanc, et le ministre de la Sécurité publique et solliciteur général, John W. Foran, ont été témoin de la signature de l'entente aujourd'hui à Clair.

« À la suite des inondations survenues en 2008, le gouvernement provincial avait commandé un examen approfondi de l'efficacité de l'intervention à cette situation d'urgence à l'échelle provinciale, a expliqué M. LeBlanc. Le rapport préparé a permis de constater que les plus petites collectivités avaient besoin d'aide en ce qui concerne leurs programmes de préparation en cas d'urgence et le gouvernement a décidé de les appuyer. »

« Je félicite ces municipalités d'avoir travaillé en étroite collaboration à la préparation de cette entente qui mettra en place un plan de protection des résidents en cas d'urgence. Il s'agit d'un parfait exemple du genre de collaboration régionale qui est nécessaire pour permettre au Nouveau-Brunswick de devenir autosuffisant d'ici 2026. »

Les municipalités de Saint-François, Clair, Lac-Baker, Baker Brook et Saint-Hilaire ont signé l'entente. Elles ont travaillé en collaboration avec le ministère des Gouvernements locaux et l'Organisation des mesures d'urgence du ministère de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick afin de préparer l'entente, qui dresse un plan d'action pour les collectivités en cas d'une inondation ou d'une autre situation d'urgence.

En cas d'urgence, les municipalités travailleront ensemble en partageant les ressources, les renseignements et les coûts.

« Il incombe à tous de se préparer aux urgences, a ajouté M. Foran. Ce printemps, nous avons lancé une campagne de sensibilisation publique pour souligner à la population l'importance de se préparer aux urgences et nous sommes très heureux de constater à quel point les Néo-Brunswickois ont pris des mesures pour protéger leur famille et leur domicile. La protection et la sécurité des résidents sont des éléments essentiels à l'autosuffisance et à la viabilité d'une collectivité. »