Le maire présente la situation financière de la ville

Publié le : 12 janvier 2010

EXCLUSIVITÉ en PRIMEUR ( Tracadie-Sheila, 12 janvier 2010; 9 h 10) À la première réunion publique du conseil de ville de Tracadie-Sheila le maire Aldéoda Losier présentait son rapport sur la situation financière de sa ville. Voici en primeur et en exclusivité le texte intégral de ce rapport.
 

 
RAPPORT DU MAIRE M. ALDÉODA LOSIER SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE TRACADIE-SHEILA

Chers collègues,
Mesdames,
Messieurs,

À titre de Maire de la ville de Tracadie-Sheila, j'ai le plaisir de vous présenter le rapport sur notre situation financière.

Dans mon rapport, préparé en conformité je vais traiter des sujets suivants :
- Les états financiers 2008;
- Le rapport du vérificateur;
- Le programme des dépenses en immobilisations 2009;
- Les orientations générales du budget des fonds généraux 2010 et du programme des dépenses en immobilisations.
- Les orientations générales du budget d'eau et d'égout 2010.

ÉTATS FINANCIERS 2008

L'exercice financier 2008 consolidé se termine avec un excédent des revenus sur les dépenses 12 795 $. Les revenus ont atteint 5 560 767 $ et les dépenses 5 547 972 $.

Au cours de l'année 2008 et complété en 2009, nous avons réalisé des dépenses en immobilisations pour 2 011 350 $. Parmi les principales réalisations, mentionnons les travaux majeurs de rénovations et d'amélioration des rues pour la poursuite du développement résidentiel et commercial. Les projets suivants ont été terminés : les rues ainsi que l'eau & égout dans la subdivision Robichaud, une usine de traitement de manganèse, les conduites de raccordements des puits à l'usine, un nouveau réservoir d'eau, un nouveau puits (No 6) rue Luce, les travaux de rénovation majeure à l'aréna et la piscine, la planification stratégique, le plan d'action 2009-2013 de la municipalité d'environ 40 millions $, une nouvelle structure administrative, ainsi que la mise en oeuvre des activités pour le CMA 2009 et de la tenue de la 1ère édition des Jeux de l'Acadie pour les aînées.

Le surplus accumulé non affecté s'établit à 17 981 $ donc une hausse par rapport au 31 décembre 2008 de 10 000$.
Au 31 décembre 2008, l'endettement total net à long terme s'élève à 1 994 000 $ une augmentation de 1 029 000 $ alors que la valeur nette de nos actifs s'établit à 20 167 272 $ en hausse de 1 680 294 $. Notre taux d'endettement en 2008 se situe à : 3.9 %

RAPPORT DU VÉRIFICATEUR
Les états financiers ont été vérifiés par la firme Losier, Doiron et Laroque. Le rapport du vérificateur ne contient aucune restriction et indique que les états financiers consolidés produits donnent une image fidèle de la situation financière de la ville de Tracadie-Sheila au 31 décembre 2008 selon les principes comptables généralement reconnus du Canada.

PROGRAMME DES DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS 2009
Le programme des dépenses en immobilisations 2009 contenait plusieurs projets et achat d'équipement, soit :

- Continuité du rond point à l'intersection Riv-la-Truite / Boul. LeBlanc / Albert,
- Développement des nouvelles rues, soit : rue des Trembles, rue de la Track et chemin Carrie,
- Asphaltage des nombreuses rues :
o Alfreda
o Amélie
o Anthime
o Arseneau
o Basque
o Belle-Rive
o Bois Joli
o Breau
o Centenaire
o De l'Église
o Des prés
o Dignard
o Du Moulin
o Faudel
o Foster
o Le Royer
o Loraine
o Maxime
o Pascal
o Patrick
o Pierre
o Robinson
o Saulnier Est
o Stella Maris
o Sureau Blanc

- Activités d'été (CMA 2009 et Jeux des Aînés-es)
- Agrandissement relais de ski de fond
- Affichage au champ de Baseball
- Agrandissement (Phase I) - Centre de congrès
- Achat d'équipements majeurs :
Déneigeuse (Sterling)
Camion avec Nacelle (Ford 550)
Camion Dakota (Pompier)
Camion Ranger (Loisirs)
- Plan de développement vert
- Station de déversement pour véhicules récréatifs
- Nouveau parc municipal (arrière de la caserne des pompiers)
- Plan de drainage et amélioration de plusieurs km de fossés
- Amélioration des stations de pompage pour eaux usées, et
- Publication du plan stratégique et diffusion du plan d'action

Plusieurs des projets débutés en 2009 seront terminés durant les prochaines années.

ORIENTATIONS GÉNÉRALES DU BUDGET 2010 ET DU PROCHAIN PROGRAMME DES DÉPENSES EN IMMOBILISATIONS

Au cours des dernières semaines, le conseil a discuté des priorités en dépenses d'opérations et d'immobilisations pour 2010.

Du côté des revenues, notre assiette fiscale a connu une augmentation de 9.7%, soit $ 31 749 234.

Nous avons des augmentations importantes de dépenses pour la mise en place de la nouvelle structure administrative. À cela s'ajoute l'augmentation des coûts au niveau de l'ajustement de la masse salariale, en plus de l'augmentation qui s'impose pour la mise en place d'un nouveau service de développement économique.

Voici qui résume les grands changements:
$ 225 261 pour le service d'administration;
$ 143 441 pour le service des transports;
$ 71 753 pour le nouveau service de développement économique;
$ 69 600 pour le secteur des arts, culture et patrimoine;
$ 68 800 pour le service de protection (GRC et pompiers); et
$ 48 272 pour le service d'urbanisme

Enfin, le budget prend en considération la modification des normes comptables applicables aux municipalités l'adoption et la mise en œuvre de notre plan stratégique pour 2009-2013, la restructuration de l'organigramme municipal, une révision du plan de zonage, l'amélioration des routes et la construction de nouvelles rues pour répondre à la demande.

La population de la ville et de la région du Grand Tracadie-Sheila accède actuellement au succès.
Elle est fière de l'été 2009 comme elle l'a probablement rarement été dans son existence.

Durant l'année 2009, Tracadie-Sheila a posé les gestes nécessaires afin de créer et d'importer des événements culturels et sportifs à la hauteur de ses ambitions, c'est-à-dire de qualité et de niveau professionnel.

Mesdames et Messieurs, Tracadie-Sheila va célébrer en 2010 son 225e anniversaire de fondation et continue son évolution.

Tracadie-Sheila a comme objectif de devenir la ville la plus attrayante du nord du Nouveau-Brunswick.
Avec son plan stratégique Vision 2013, elle deviendra, dans les prochaines années, l'endroit idéal où s'établir, travailler, y vivre et à découvrir.

Tracadie-Sheila est une ville moderne qui a une vision du développement durable dans les domaines de l'industrie, des services commerciaux, du centre-ville, des arts, culture et patrimoine ainsi que du touristique et communautaire.

La population de Tracadie-Sheila est fière et ambitieuse, et elle est convaincue, j'en suis sûr, qu'une ville rurale en évolution a besoin d'un plan d'action 2010-2013 pour ses projets d'infrastructures durables et stratégiques.

Elle veut vivre pleinement et intensément près des siens, elle veut recommencer à vibrer aux exploits des jeunes et moins jeunes d'ici et d'ailleurs.

Notre ville veut faire partie des circuits des services, d'affaires, et culturels dans cette province. Elle veut accueillir des nouvelles industries et des commerces de toutes classes. De plus, elle veut accueillir et organiser des congrès, des expositions commerciales et des évènements de plus grandes envergures.

Pour y parvenir, Tracadie-Sheila, qui est reconnu pour sa beauté exceptionnelle dans le nord du Nouveau-Brunswick, a besoin de développer et moderniser ses infrastructures pour maximiser le potentiel économique de ses attraits physiques et touristiques.

- C'est pour cela que nous avons mis de l'avant une vision pour 2009 à 2013. Nous devons identifier les stratégies à prendre afin de prendre notre place, relever nos défis et prendre les actions pour commencer le travail.

- En 2009, la Ville de Tracadie-Sheila entreprenait une démarche ambitieuse afin de produire, pour la première fois, une planification stratégique afin d'établir « ce qu'elle est… ce qu'elle peut devenir ».

Cette démarche est maintenant terminée et elle continuera à évoluer.

La Ville de Tracadie-Sheila a en main un plan stratégique qui établit une vision 2009-2013 qui précise qui nous sommes, vers où nous allons et ce que nous devons faire pour favoriser une véritable participation sociale de toute notre communauté.

Les actions à venir guideront dorénavant tous les intervenants du domaine des affaires dans leurs efforts pour rendre les services et des emplois plus accessibles à notre population que nous devons desservir.

- Les solutions avancées par l'équipe visent à améliorer l'accès aux services et la création d'emplois pour les travailleurs et à accroître la visibilité par rapport à la disponibilité des travailleurs de la grande région de Tracadie-Sheila. Voici les besoins :
o Le développement d'un Centre-Ville habité
o Un parc commercial avec 2 lieux
(centre-ville & secteur ouest)
o Un parc industriel moderne
o La planification en ressources humaines
o L'engagement de la communauté d'affaires.
o La démarche favorisant l'engagement des partenaires gouvernementaux

- Afin d'apporter des solutions gagnantes aux besoins des gens de Tracadie-Sheila, nous devons œuvrer de concert avec les instances décisionnelles, que ce soit au niveau local, régional ou provincial et ainsi jouer un rôle actif et influent à la table des décideurs.
Une gouvernance forte que pourrait assumer comme exemple la Chambre de Commerce assurerait à la population que leurs besoins soient pris en compte lorsqu'il s'agit de planifier ou d'organiser de nouveaux services ou de prévoir l'allocation de nouvelles ressources.

- Le plan d'action doit être mis en œuvre dans un court délai afin que les bénéfices pour les communautés soient rapidement maximisés. Pour ce faire, trois grands axes d'intervention ont été identifiés et ils feront l'objet, au cours des prochains mois, d'une nouvelle initiative d'envergure qu'entreprendra l'équipe de travail. Ces axes prioritaires sont :
Consolider les partenariats actuels avec tous les intervenants en affaires et en développer de nouveaux;
Renforcer la concertation entre les réseaux et les autorités gouvernementales, puis développer des liens durables avec un nombre accru de dispensateurs de services ;
Entreprendre la mise en oeuvre des plans d'action provinciaux et fédéraux ;

Voici les 6 axes de développements stratégiques que nous proposons :
- Développement industriel (10,5 millions $)
- Développement commercial (8,1 millions $)
- Développement centre-ville (2,4 millions $)
- Développement récréo-touristique (5,8 millions $)
- Développement arts, culture et patrimoine (4 millions)
- Développement communautaires (9,0 millions $)

Ces projets d'infrastructures coûteront environ $ 40 Millions.

Nous sommes à finaliser le financement des projets d'agrandissement de la bibliothèque et d'un projet au Complexe des Deux Rivières. La construction d'un abri pour sel, la finition du rond point à l'intersection Riv-la-Truite / Boul. LeBlanc / Albert, un plan de développement du parc industriel et la mise à la norme des infrastructures d'eau et d'égout. Ce sont des projets qui figurent en tête de nos priorités et dont la réalisation est liée à l'obtention de subventions gouvernementales.

Malgré toutes ces investissements de dépenses en capital, nous avons maintenons l'objectif de maintenir notre taux de taxe foncière en dessous de la moyenne provinciale pour les municipalités de notre groupe, qui était en 2009 plus de 1.41 $ du 100 $ d'évaluation ainsi que de maintenir le taux d'endettement en dessous du 10%.

Cela signifie un budget d'opération 2010 de $ 6 141 939, une augmentation de $ 581 036 du budget d'opération vérifié 2008.

ORIENTATIONS GÉNÉRALES DU BUDGET D'EAU ET D'ÉGOUT 2010
Le conseil a également discuté du budget d'opération et d'immobilisations pour le fond d'eau et d'égout.

Nous avons une augmentation des dépenses de $ 139 676 pour ce service. Ceci comprend l'augmentation des coûts au niveau de la masse salariale, des fonds de réserve en infrastructures, en plus de l'augmentation qui s'impose de $ 19 778 pour le déficit de 2008.

Afin de répondre à cette augmentation des dépenses, nous avons maintenu nos dépenses au niveau du budget en capital d'environ 55 % du budget 2008 afin de minimiser l'augmentation du taux d'utilisation à $ 50 pour les deux (2) services, soit la distribution d'eau et la collecte des eaux usées.
Comme conseil municipal, nous avons aussi l'objectif de maintenir notre taux en dessous de la moyenne provinciale pour les municipalités de notre groupe, qui était en 2009 de $ 462,22.

Cela signifie un budget d'opération de $ 1 521 446, une augmentation de $ 212 463 du budget d'opération vérifié 2008.

CONCLUSION
Lors de la préparation des budgets 2010 en relation avec notre planification stratégique, nous avons été à l'écoute de nos concitoyennes et de nos concitoyens. Nous devons toutefois améliorer la stabilité financière de notre ville et devons continuer d'exercer une gestion rigoureuse dans le contexte du développement d'une économie forte avec le défi occasionné par les problématiques de l'économie canadienne. Avec un investissement majeur dans nos infrastructures municipales en 2009-2010 ainsi qu'un plan de ressources humaines afin de réduire le roulement du personnel, il faudra maintenant planifier ce que nous voulons devenir dans les prochaines années et mettre en place les structures nécessaires si nous souhaitons réaliser nos projets.

Avec l'augmentation des dépenses d'opération dans les fonds généraux, le nouveau taux d'imposition sera de $ 1.39, soit une augmentation de $0.02 pour 2010 avec un taux d'endettement de 6.05%. Ceci représente une augmentation de $20 pour une propriété de $ 100 000.

Pour le fond d'eau et d'égout, l'augmentation des dépenses nécessite que les taux soient révisés à $ 176 pour la distribution d'eau et de $ 264 pour la collecte des eaux usées pour un total de $ 440. Ceci représente une augmentation annuelle de $50 pour une maison qui est branchée au système.

Aldéoda Losier
Maire