Maniaque de sécurité

Publié le : 2 octobre 2015

Je te le dis bien sincèrement, je suis un maniaque de sécurité.

Pas maniaque au point de devoir être suivi par un psy! Non! Seulement un obsédé de la sécurité. Un gars qui ne laisse pas traîner d’objets dans le passage vers une sortie. Un gars qui a appris tôt à ses enfants à regarder où sont les sorties d’urgence quand ils entraient dans une salle de cinéma, une salle de danse, un bar.

Je suis comme ça depuis mon enfance. Personnellement, je n’ai jamais vécu d’incendie chez moi. Jamais, et,

j’espère que ça restera comme ça encore longtemps.

En fait, j’ai été marqué par le feu quand j’étais très jeune. À quatre ans, je me suis brûlé le dessus de la main sur un poêle à bois chauffant. Tu n’oublie pas ça. La cicatrice est disparue depuis longtemps… mais la sensation est encore là dans ma mémoire.

Quand j’avais 6 ans, on est allé voir une partie de hockey chez un oncle riche qui avait une télévision en noir et blanc. Un voisin nous téléphona pour nous dire que le hangar près de la maison brûlait. Une de nos locataires avait vidé les cendres du poêle à bois dans la poubelle et le feu embrasait la construction en bois. Aucun dommage dans la maison. Mais à cet âge, la présence des pompiers impressionne tous les petits gars.

Dans la trentaine, je n’étais pas présent, mais mon commerce brulait complètement durant une nuit. Plus rien. Ça aussi, ça impressionne un gars.

Toutes ces expériences m’ont mis en garde contre le feu.

Donc, depuis, il y a des règles de sécurité partout, que j’observe. Il y a des détecteurs de fumée dans chaque pièce de la maison, et même dans chaque pièce à notre bureau.

Chaque année, en octobre, en même temps que la Semaine de prévention des incendies… je change les piles de chacun des détecteurs de fumée. Je n’attends pas qu’elles sonnent d’épuisement. Tu devrais en faire autant… et si j’étais toi, j’ajouterais d’autres détecteurs, tu n’en as jamais trop. Un accident est si vite arrivé!

..................