Étude sur les moules d?eau douce dans la Petite Rivière Tracadie

Publié le : 26 septembre 2008

L’Association des Bassins Versants de la Grande et Petite Rivière Tracadie a débuté un inventaire des moules d’eau douce sur la Petite Rivière Tracadie. Ces moules sont parmi les groupes d’invertébrés les plus menacés au Canada.

La destruction de l’habitat et l’introduction d’espèces exotiques comme la moule zébrée sont responsables en partie de la disparition de certaines espèces de moules d’eau douce. Ces mollusques ont un cycle de vie bien particulier puisqu’ils sont directement liés à certaines espèces de poissons comme le saumon de l’Atlantique ou l’omble de fontaine et doivent les utiliser durant leur cycle de vie.

Avec cette étude, l’Association veut connaître la situation actuelle des espèces de moules d’eau douce dans nos cours d’eau puisqu’elles sont un excellent indicateur de la qualité de l’eau et de l’intégrité de l’écosystème. Une biologiste et une étudiante vont couvrir plusieurs sections des cours d’eau étudiés, soit des sites stratégiques choisis afin d’avoir une vue d’ensemble des populations de moules, de poissons, de l’habitat en plus de la qualité de l’eau.

De plus, un partenariat avec un chercheur du Musée du Nouveau-Brunswick a également été développé afin d’obtenir plus d’informations sur les moules retrouvées. L’Association a reçu 9500 $ cette année pour mener à bien ce projet qui est financé par le Fonds en Fiducie de la Faune. Pour faire suite à la phase I de l’inventaire, l’Association souhaite, l’an prochain, poursuivre ses recherches dans le bassin versant de la Grande Rivière Tracadie.   

(extrait de l’Écho de Tracadie-Sheila, août 2008)