Un conseiller de Shippagan visite le conseil de Tracadie-Sheila

Publié le : 19 avril 2009


Rémi Hébert

À la réunion publique du conseil de ville de Tracadie-Sheila qui avait lieu le 23 mars dernier, un conseiller municipal de la ville de Shippagan assistait à la réunion comme observateur.

Rémi Hébert, le citoyen et conseiller municipal de Shippagan, est allé voir et entendre surtout comment fonctionnait un autre conseil de ville. Il le disait lui-même, après la réunion publique, que Tracadie-Sheila vit un modèle de transparence.

C’est à la suite d’un article de l’Acadie Nouvelle il y a quelques semaines, alors que le maire Aldéoda Losier parlait de transparence et d’imputabilité, que le conseiller de Shippagan, fort préoccupé par ces deux notions importantes à ses yeux, (thème fort de ses deux dernières campagnes électorales) voulait vérifier comment on le vivait dans cette ville qui ne se gêne pas de le proclamer tout haut, tout fort.

À la période de questions et de parole du public, Rémi Hébert félicitait les membres du conseil de ville de Tracadie-Sheila pour leur façon d’être clairs et transparents dans leurs propos.

Après son passage au micro, Rémi Hébert était approché par des conseillers locaux venus le saluer et le remercier et notamment confirmer qu’ils apprécient beaucoup leur maire et sa façon de fonctionner.

Des citoyens présents également remerciaient Hébert pour avoir dit tout haut ce qu’ils pensaient mais n’avaient jamais dit.
« On réalise combien ça marche bien au conseil quand du monde d’ailleurs le souligne! » de dire un citoyen tout heureux de pouvoir confirmer sa satisfaction du fonctionnement transparent du conseil actuel de Tracadie-Sheila.

Le conseiller de Shippagan était heureux de constater que les rapports des élus, conseillers et maire n’étaient pas composés d’horaire d’aréna et de dates de calendrier d’événements dont les conseillers n’ont rien à voir avec mais bien des réalisations du maires et des conseillers qui venaient dire aux citoyens ce qu’ils avaient fait pour eux depuis les 15 derniers jours. « Le maire donne même la parole au public durant la réunion lorsqu’il y a un nouvel Arrêté municipal » de constater le conseiller-visiteur.

Plus encore, Rémi Hébert appréciait les sujets qui sont franchement abordés publiquement par les membres du conseil. Même les discussions, lors de séance de travail, trouvent leur place dans le rapport du conseil aux citoyens, sans dévoiler les contenus confidentiels mais donnant quand même toute la saveur des discussions que les élus ont eu ensemble à huis clos. Le fait d’avoir accès aux comptes à payer et recevable de la municipalité, laisse le citoyen avec une impression de pouvoir discuter avec ses élus des états financiers de la municipalité. Après tout, c’est avec leur argent que les élus font ces dépenses.

À la fin, sur une note humoristique, le conseiller de Shippagan, félicitait les élus de Tracadie-Sheila en précisant qu’ils ne niaisaient pas avec le « puck »... tout comme leur équipe locale de hockey qui va probablement gagner la Coupe de hochey de la Ligue senior?

Est-ce que le conseiller-visiteur ira découvrir comment fonctionne d’autres municipalités...À cette question, le conseiller Hébert ne répondit que par un sourire!  

extrait de L’Écho de Tracadie-Sheila, avril 2009)