506 727-4749

Nouveau Conseiill d??admiiniistratiion au TPA

Publié le : 16 juillet 2009

( Caraquet, le 16 juillet 2009; 12 h 21 ) Lors de son assemblée générale annuelle 2009, tenue à Bathurst le 14 juillet, le Théâtre populaire d’Acadie a renouvelé son conseil d’administration qui reflète le mandat provincial de la compagnie.

Le nouveau conseil est formé de la trésorière Paulette Robert (Losier Settlement), le président Claude Dessureault (Nigadoo), la vice-présidente Rachel Arseneau-Ferguson (Campbellton); (debout) : le secrétaire Maurice Arsenault (Caraquet) et les conseillers et conseillères, Pauline Banville-Pérusse (Saint-Basile), Pauline Pelletier (Fredericton), Rachelle Lanteigne (Dieppe), Marie-Paule Thériault (Miramichi), Marie-Josée Thériault (Saint-Quentin), Théo Gagnon (Saint-Jean); absent de la photo : Jean-Guy Blanchard (Caraquet).

Le TPA, qui fête cette année son 35e anniversaire, a terminé son exercice financier 2008-2009 avec un budget équilibré. Le président Claude Dessureault souligne « que la saison 08-09 a été marquée par la mise en œuvre de la première campagne majeure de financement du TPA, dont l’objectif est de recueillir 1,5 million $ sur cinq ans. Les promesses de dons atteignent présentement 477 314 $. » Il ajoute « qu’en plus de cette importante initiative de collecte de fonds et de partenariats avec le secteur privé et public, onze spectacles différents (dont 3 nouvelles créations du TPA, 1 reprise et 7 accueils) ont rejoint, au cours de la saison, plus de 21 000 spectateurs en Acadie, en France au Québec et en Ontario ».

L’AGA a aussi été l’occasion de discuter des moyens pour faire connaître et mettre en valeur le
caractère provincial du Théâtre populaire d’Acadie. Les objectifs de la campagne rejoignent ce souhait puisqu’ils visent l’augmentation de la production et de la diffusion en Acadie des spectacles pour la jeunesse, une présence accrue des spectacles grand public dans les régions francophones des Provinces maritimes, le renforcement des activités éducatives et l’appui aux artistes émergents.

Le TPA reçoit un financement annuel du Conseil des Arts du Canada, de la province du Nouveau- Brunswick, du ministère du Patrimoine canadien et de la Ville de Caraquet. Il reçoit l’appui ponctuel de plusieurs autres sources publiques et privées.